EUSKAL PASS

Le Pays Basque bénéficie désormais de son "Citypass".
Le principe, proposer en un produit unique un maximum de sites, visites et activités, l'objectif clairement affiché est de faire circuler les visiteurs sur l'ensemble du territoire, et de les inciter à "sortir des sentiers battus". 

Il est possible d'acheter le pass directement en ligne sur le site www.euskalpass.com ou dans les offices de tourisme et dans l'un de nos 19 Bureaux d'Accueil Touristique.

 

Les Sites partenaires :

Cité de l'Océan- Biarritz

Grottes- Sare

Villa Arnaga - Cambo-les-Bains

Musée Basque- Bayonne

Grotte de la Verna- Sainte-Engrâce

Hôpital Saint-Blaise, classé Unesco

Espace Bideak- Saint-Palais

Prisons des Evêques- Saint-Jean-Pied-de-port

Château de Gramont - Bidache

Château d'Andurain et Château Fort- Mauléon

Ecomusée de la Pelote- Saint-Pée-sur-Nivelle

Maison du Patrimoine- Ainhoa

Phare et Chapelle Impériale-  Biarritz

Jardin Botanique - Saint-jean de Luz

Musée Saraleguinea - Guéthary

 

Les Visites commentées

Ainhoa, Arcangues, Ascain, Bayonne, Bidache, Biriatou, Ciboure, Espelette, La Bastide Clairence, Abbaye de lahonce, Mauléon, Montory, St Jean Pied de Port, St Jean de Luz, St Palais, St Péée / Nivelle, Sare et tardets.

 

A noter également des sites associés, gratuits même sans le pass, mais qui bénéficient ainsi d'un éclairage supplémentaire : Olhaberri , Centre d'interprétation des Mines de Banca, Centres d'interprétation des AOP Ossau Iraty et Piment d'Espelette à Espelette, Centre d'Evocation du village Ateka à Itxassou, espace sur la Mythologie Basque Herauskorritxe à Tardets, Commanderie Ospitalea à Irissarry et le Centre d'interprétation des stèles du Pays Basque à Larceveau.

 

Les Tarifs :

* Euskal Pass "week-end" valable 48h

* Euskal pass " séjour" valable 3 jours ( consécutifs ou non) à utiliser sur 14 jours

 

Tarifs par personne:

* Euskal Pass séjour : 35 €

* Euskal Pass week-end : 22 €

* Euskal Pass séjour " Kids(6-13ans) : 23 €

* Euskal Pass week-end "Kids" : 15 €

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0